Pourquoi Hitler a-t-il ouvert des camps de concentration ?

⏱ Temps de lecture: 2 minutes

La façon dont l’Histoire est enseignée à la jeunesse mérite d’être analysée. Car loin d’être innocente, elle permet au Système de forger des « bien-pensants », c’est-à-dire des électeurs opposés à tout ce qui, de près ou de loin, évoque la Tradition, le Sol, la Race, le Bien commun, l’ordre naturel…

On apprend aux jeunes que, « dans la nuit du 28 février 1933, un incendie détruit le Reichstag. Un ex-membre du Parti communiste, manipulé par les nazis eux-mêmes, est arrêté et accusé. Hitler prend prétexte de cet événement pour interdire le Parti communiste, supprimer la liberté de la presse et ouvrir les premiers camps de concentration ».

Dans cette vidéo, documents historiques à l’appui, Vincent Reynouard démontre qu’en établissant un pouvoir autoritaire et en ouvrant les camps de concentration, Hitler ne fit que prendre les mesures qui s’imposaient (et que le peuple souhaitait) pour sauver l’Allemagne. L’image de la « dictature nazie » est anéantie.

Plan de l’exposé

Introduction: Une propagande politique véhiculée depuis 1945

I. Une remise dans le contexte qui s’impose
1. Un puzzle historique dont des pièces manquent
2. Un peuple éclaté politiquement, socialement et spirituellement
3. Un pays qui tend naturellement vers l’autoritarisme
4. Une centralisation nécessaire
5. Hitler ne fait que prendre les mesures nécessaires

II. Lumière sur l’origine des camps de concentration
1. La stratégie communiste de l’insurrection
2. Une stratégie tentée en 1918 dans de nombreux pays européens
3. 1918-1923 : le bolchevisme a l’assaut de l’Allemagne
4. 1923-1933 : le front rouge contre le front brun
5. Les communistes divisés espèrent tirer parti de l’accession au pouvoir d’Hitler
6. 30-31 janvier 1933 : les communistes mettent leur plan à exécution et passent à l’action

III. La réponse de Hitler
1. Gouverner sans craindre l’obstruction de l’opposition
2. La lutte anticommuniste
3. L’agitation rouge se poursuit : émeutes, blessés et morts
4. La Police étant débordée, les nationaux-socialistes décident de frapper un grand coup
5. L’incendie du Reichstag ne fit que précipiter les événements
6. La menace communiste reste présente
7. Après l’ouverture de Dachau, la menace persiste, venant de l’étranger
8. Hitler bien résolu à écarter la menace rouge et rose
9. L’évolution des camps de concentration
10. La force de Hitler : avoir mis en pratique un socialisme véritable

Conclusion

Voir la vidéo :

sur Aparat
sur Bitchute
sur Rutube

Aparat

Bitchute

Rutube

Première partie

Deuxième partie